Notre guide pour connaitre les 3 principaux types de skate

Pour les néophytes, les planches de skate sont toutes les mêmes. Et on ne peut pas leur en vouloir : ce sont toutes des planches, et il y a des roues.  C’est quand il s’agit de se mettre à une discipline ou de choisir sa première planche que les choses se corsent.

Eh oui ! Il y a bien différentes sortes de skate, et il faut savoir ouvrir l’œil pour voir ce qui les caractérise. Vous avez du mal à voir le bout du tunnel ? Je viens à votre secours avec notre guide pour connaitre les 3 principaux types de skate.

Le skateboard, pour faire des figures

Je vais commencer par le skateboard qui est tout de même le type de planche le plus connu. Et je ne m’en plains pas, surtout quand on sait que c’est aussi la plus vendue parce qu’on peut faire des prouesses avec. Sauf si vous avez vécu en autarcie durant le dernier siècle, vous savez que la planche de skate est incontournable.

Pour la reconnaitre, c’est simple : le bois est généralement rigide et la taille a des standards qui ne trompent pas. Ce type de skate comprend aussi un grip, un tail, un nose, et des trucks assez solides.  Pour le reste, les roues sont plutôt solides et ne sont pas très grandes.

 skateboard

Le choix du longboard

Maintenant, le longboard. Selon moi, ce n’est pas vraiment un skate de figures. Au plus, le longboard peut servir pour faire des balades ou pour une descente. Il est plutôt lourd, et on peut le considérer comme le papy des skateboards modernes.

Même si vous pouvez raser le bitume avec, ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile à manier pour faire des figures. D’où son utilisation qui se limite aux petites balades sur terre. Il est aussi fabriqué en bois rigide, mais les roues sont plus grandes et plus molles que celles d’un skateboard.

Le cruiser

Avec cette dernière planche de skate, on fait un petit saut dans le passé. Contrairement au longboard, les caractéristiques du cruiser incluent une finesse et une petite taille plutôt pratiques. Il arrive même qu’il y ait des modèles flexibles !

Ici, la planche n’est pas obligatoirement en bois et les trucks sont fins. Le détail qui ne trompe pas : les roues sont bien imposantes et permettent de rouler sans trop forcer.

One Response
  1. David

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *