Top 3 des surfboards qui ont marqué l’histoire

Passionné de Surf depuis toujours, j’ai eu la chance de pouvoir rider sur une multitude de planches de surf toutes plus belles les unes que les autres. Néanmoins, je n’ai pas pu toutes les avoir, et pour cause il y a de nos jours plus d’un milliers de différentes planches.

Malgré tout cela, voici une sélection de ce qui est pour moi le top 3 des surf boards, toutes shapes confondues.

1)     L’histoire des planches de surf modernes

L’introduction de la fibre de verre dans les années 1940 a permis de construire des planches de surf modernes solides, légères et imperméables.

A.      Le noyau Balsa

Dans un premier temps, le bois de balsa (bois très léger) était utilisé comme noyau pour les planches de surf. Le noyau de balsa a été façonné à la main en forme de planche de surf et ensuite laminé avec une peau de fibre de verre fine.

B.      Le Noyau en mousse

Le bois de balsa a ensuite été remplacé par de la mousse de polyuréthane encore utilisée aujourd’hui. Il est beaucoup plus léger et plus facile à modeler.

C.      La Révolution du shortboard

Toujours parmi les plus utilisés, le shortboard est à la fois pratique et performant.

Mais malgré tout, même avec ces progrès, la plupart des planches de surf étaient de l’ordre de 10 pouces. Encore une fois, George Greenough a aidé. Avec Bob McTavish, ils ont commencé à expérimenter des planches de surf plus courtes. Heureusement, Robert « Nat » Young a emmené une de ses planches au World Contest 1966 à San Diego et a lancé le nez dans le coin, le surf engagé dans la boucle était là. La longueur plus courte des planches de surf et l’ailette du propulseur ont ouvert la voie au style moderne du surf de performance. La légèreté des planches de surf a également permis à beaucoup plus de gens de pratiquer ce sport.

2)     Les boards de surf mythiques

A.      La planche mini-simmons Paipo de chez Blackwings

Mon premier amour, celle qui a fait en sorte que je tombe amoureux de cette discipline. Aujourd’hui on pourrait la prendre pour un bodyboard assez simple et vieillissant, pourtant malgré sa petite taille (entre 4.9 pouce et 5.4 pouce) et un volume moyen de 46L, c’est une planche qui déménage. Cette petite surfboard est d’une maniabilité déconcertante et d’une robustesse à l’épreuve de tout. Certes déconseillé aux personnes de grandes tailles, elle reste néanmoins parfaite pour une prise de vitesse simple et efficace dans plusieurs conditions (hors extrême bien sûr).

Cette board a fait la réputation folle de Blackwings, solide et efficace.

B.      La Natural Progression, surf board par excellence

Les planches mini-gun de feu la marque Natural Progression fût commercialisées dans quelques Surf Shop dans les années 70 (plutôt à l’aube de ses années). Les célèbres Robbie Dick et Phil Becker ont étés les shapers de ce véritable chef d’œuvre. Cette planche totalement californienne (trouvable uniquement entre Malibu et Santa Monica) était en résine et un pin line type lightning bolt. Je crois que c’était l’une des premières à intégrer un leash au Tail. Avec cette planche vous pouvez être sur de retrouver les véritables sensations du surf comme dans la côte ouest des Etats-Unis.

C.      Le Surfboard Carl Ekstrom

Cette board de surf américaine  nous vient de Carl Ekstrom de La Jolla (shaper reconnu).

Collaborant à la fin des années soixante avec des artistes new-yorkais comme Andy Warhol, Ekstrom s’intéressait à la convergence de la forme et de la fonction. Cet aileron est à la fois un clin d’œil à l’explosion de la culture pop pop à la fin des années soixante à la Batman, et un dépaysement fonctionnel par rapport aux ailerons D classiques d’un an ou deux.

Voici Carl Ekstrom, quelques années ont passées mais le style reste le même.

Pagayeur solide, cette planche s’adapte aux petites vagues de surf avec une vitesse et des lignes gracieuses. Je ne l’ai pas encore sorti en conditions réelles car oui je possède cette planche.

Ce petit tour d’horizon du matos est terminé, avec un bref retour sur les différentes shapes de planches. Vous avez pu ensuite partager avec moi les 3 planches que l’histoire retiendra (toujours de mon point de vue). Vivons maintenant de notre passion pleinement et en connaisseur. Ne nous laissons pas distraire par toutes ses distractions qui ne sont que des dérivés de ce sport aujourd’hui vieux de presque 100 ans. Maintenant c’est à vous de jouer et de trouver la surfboard qui vous plaira dans votre prochain surf shop : www.surfshop.fr .

La planche parfaite est la planche qui vous sciera le mieux, celle qui vous donnera le plus d’émotions et de frissons. Celle qui vous permettra aussi bien d’aller à Biarritz qu’à Hawaï, celle qui fera de vous un mec cool et connaisseur.

Vive les planches, vive le surf, vive nous tous ! Shaka les gars !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *